Tuesday, March 6, 2018

Résine de cannabis et vaporisation : comment ça marche ?

​Pour la plupart d’entre nous, la vaporisation du cannabis équivaut principalement à vaporiser de l’herbe sèche et, dans une moindre mesure, des concentrés. Si les concentrés liquides comme les huiles de CBD (teintures, capsules...) se répandent aujoud’hui en Europe, les concentrés solides très populaires outre-atlantique (cire, budder, rosin tech) sont encore assez marginaux par chez nous.

Or, l’Europe est une terre connue pour son lien très fort avec un concentré aussi ancien qu’emblématique : la résine de cannabis, aussi appelée Haschisch. Le shit est en effet la forme du cannabis qui prédomine dans certains pays européens, en particulier en Europe de l’Ouest. C’est le cas en France, notamment du fait de sa relation privilégiée avec le Maroc, grand producteur de Hasch et premier fournisseur de l’Hexagone.

​​Beaucoup préfèrent la beuh pour son côté naturel​ et non coupé, mais la résine compte ​aussi de nombreux adeptes qui y trouvent un certain nombre d’avantages : le go​ût, le prix, l’effet parfois plus fort, très différent de l’herbe, ​ou encore la longévité du produit. Cette derniere est très certainement la première raison qui pousse les producteurs à s’orienter vers cette forme. Alors que la weed a une durée de conservation de quelques mois seulement, le haschisch peut tenir des années tout en conservant sa puissance.


​Si vous avez une affection particulière pour le bon vieux teuchi et que vous avez développé un goût pour la vape, vous vous demandez sûrement si les deux sont compatibles. La réponse est oui, mais pas n’importe comment.

Petit tour d’horizon des différentes techniques de vaporisation du shit et des meilleurs vaporisateurs pour résine.

​Les différentes façons de vaporiser de la résine de cannabis

Avant toute chose, 2 règles élémentaires à retenir :

Règle No 1 :

Ne jamais mettre sa résine directement dans la chambre de chauffage comme on peut de le faire avec de l’herbe. Le shit fond, colle aux parois et sur les grilles, ce qui est évidemment très pénible à nettoyer. Pire, cela peut passer à travers, endommager le système de chauffe ou juste obstruer les filtres et limiter le tirage.

​L​e hasch vaporis​é s'agglutine pour former une r​ésine coulante qui durcit en refroidissant

Règle No 2 :

Utilisez un produit de bonne qualité. L’ idée ici est bien de profiter au maximum du goût du hasch et un mauvais shit se sentira tout de suite. Si votre résine est coupée à quelque chose, vous n’aurez probablement pas une expérience très agréable de vaporisation. Donc, même si cela va peut être de soi pour certains, ne vaporisez que du bon ! De plus, utilisez de préférence un shit friable, type pollen, car il faut l’effrité le plus fin possible pour faciliter la vaporisation. Le shit très gras peu aussi fonctionner mais c’est beaucoup plus difficile d’obtenir des miettes, les morceaux sont généralement plus gros et comme le shit est souvent très collant, ils ont tendance à s’agglutiner. Si vous n’avez que du gras sous la main (ou n’importe quel matos qui ne s’émiette pas à la main), le mieux reste encore de l’effrité avec une lame pour en faire des copeaux très fins. 

​Le pollen ​convient mieux ​à la vaporisation car il est plus facile ​à r​éduire en petit morceau​ et colle moins que le shit gras

1. ​Utiliser des tampons pour concentrés

Les petits coussinets à concentrés en fil d’acier comme sur le Firefly 2 permettent d’éviter le contact direct avec le four tout en laissant passer la vapeur du hasch. Les bols à concentrés seuls sont à éviter, comme mettre la résine ​à même le four… une plaie à nettoyer (cf. Règle No 1).

​Coussinets en acier pour Mighty

​Bol à concentrés AirVape Xs

​D’ailleurs, même les tampons en acier vont vous donner du fil à retordre (sans mauvais jeu de mot) au niveau du nettoyage. Le shit fondu a en effet tendance à se glisser et se coincer partout. Si vous ne maîtrisez pas correctement la vaporisation de la résine, vous pouvez aisément ruiner votre ​coussinet à la première utilisation. Il ne faut donc pas trop remplir le vapo de résine (0,1 g suffit largement à ressentir les effets), vaporiser à la température adéquate (autour de 200-210ºC) et retirer le résidu vaporisé dès que c’est terminé. Il vaut mieux en faire plusieurs petites qu’une grosse. Nettoyez bien le tampon après utilisation, n’hésitez pas à le laisser tremper dans de l’alcool pendant un moment pour vous rendre la tâche plus facile.

Il ne faut donc pas trop remplir le vapo de résine (0,1 g suffit largement à ressentir les effets), vaporiser à la température adéquate (autour de 200-210ºC) et retirer le résidu vaporisé dès que c’est terminé. ​​​​Il vaut mieux en faire plusieurs petites qu’une grosse. ​

​Nettoyez bien le tampon après utilisation, n’hésitez pas à le laisser tremper dans de l’alcool pendant un moment pour vous rendre la tâche plus facile.

2. Mélanger la résine avec de la beuh ou des herbes aromatiques

​Vous pouvez disposez le shit effrité sur un petit tapis de weed ou entre deux couches de weed façon sandwich. Le mieux est d’utiliser de l’herbe déjà vaporisée car elle a quasiment perdu tout son arôme et son effet psychotrope, ce qui permet de goûter pleinement les saveurs et les effets de votre résine.
Sinon, il existe tout un tas d’herbes aromatiques qui peuvent faire l’affaire comme le tilleul, la damiana, la camomille, etc.

3. Utiliser de la fibre de chanvre dégommée

La fibre de chanvre est un autre moyen très pratique qui permet de vaporiser de la résine tout en limitant le nettoyage. Cette fibre agit comme un filtre supplémentaire et se place sur le pad ou dans le bol à concentrés pour les protéger de la résine qui peut couler. Ces fibres doivent être changées très régulièrement si ce n’est après chaque utilisation.

La fibre de chanvre​ protège le four

Quelle est la bonne température ?

Vaporiser de la beuh et vaporiser du shit, ce n’est pas la même chose. L’herbe se vaporise généralement entre 180 et 200ºC alors que la résine plus compacte et solide nécessite une température plus élevée, entre 200 et 220ºC. Rappelez vous que la combustion se fait autour de 220-230ºC.

Quels vaporisateurs utiliser avec de la résine ?

Dans l’absolu, à peu près tous les vaporisateurs pour herbes peuvent être utilisés avec du shit, si celui-ci est mélangé à une autre herbe, weed ou aromatique. Les vapos équipés de tampons et bols pour concentrés sont évidemment compatibles avec la résine, mais il faut bien les protéger avec de la fibre de chanvre dégommée pour maximiser leur longévité et vous éviter un nettoyage fastidieux. Les inhalateurs portables alimentés par flamme de type Dynavap fonctionnent très bien avec le hasch.

Voici une petite sélection des meilleurs vaporisateurs pour la résine de cannabis :

​​Dynavap Vapcap "M"

​Arizer ​Solo

I & II

Pax 3

Mighty

​​Volcano

​Arizer

Extreme Q

volcano-vaporisateur-premier-bureau
extreme q arizer

​Conclusion

Vous l'aurez compris, le shit peut fonctionner dans la majorité des vapos, qu'ils soient portables ou fixes, à condition de prendre les précautions nécessaires pour protéger la chambre et tout le système de chauffage. Cela demande logiquement un peu plus de vigilance qu'avec de l'herbe, et aussi plus d'entretien. 

L'experience peut être très agréable, l'effet puissant avec un goût de hasch très prononcé, mais il faut respecter quelques règles : effriter finement au couteau, ne pas en mettre trop et chauffer suffisamment fort sans atteindre le point de combustion. Enfin, il vous faut du bon matos, préférablement de type pollen. C'est véritablement la qualité de votre produit qui d​éterminera si l'experience vaut le coup ou non.

No comments:

Post a Comment